« Il date de quand ton dernier frottis ? »

Frotti-Cancer

« Il date de quand ton dernier frottis ? »

Octobre ne doit pas être le seul mois pour la préoccupation du cancer du sein, ou de tout autre cancer d’ailleurs. Ces derniers jours sur les réseaux, une jeune femme a mis sa timidité et sa réserve de côté pour « essayer » de sauver des vies. Elle souhaite que son histoire permette de sauver au moins une vie grâce à la prévention. Avec son autorisation, plutôt que de faire un énième partage sur Facebook (42K de likes, 12K commentaires, 95 789 partages), j’ai eu envie de le partager ici, en espérant que ça pourrait faire réfléchir au moins l’une d’entre vous, pour ne pas remettre à demain son RDV chez le Gygy, parce que oui, moi aussi ça m’est arrivé avant de retarder ce rendez-vous bien trop important.

« Mon dernier frottis m’a sauvé la vie… Et vous, vous en êtes où dans vos examens ???
Je vais vous raconter le début de mon histoire… Le début, car elle n’est pas encore terminée… C’est l’histoire d’un adénocarcinome
Fin juin 2018, visite classique chez le gynéco, frottis de routine, enfin je l’ai cru. Premier coup de téléphone de la secrétaire du médecin, la semaine suivante, « il faut revenir nous voir, mais pas de panique »…
Deuxième rendez-vous, il m’explique qu’il y a quelque chose de suspect, mais vu mon âge (35ans) rien d’alarmant, ce n’est pas très inquiétant, d’ailleurs il ne faut pas s’inquiéter. Malgré tout, il m’oriente vers un confère de l’hôpital de Dreux…
20 Août 2018, premier rendez-vous à l’hôpital, là, il m’explique qu’il faut faire une colposcopie. Ok ! Il répète qu’au vu de mon âge « pas de panique » ! Au pire une séance de laser et nous n’en parlerons plus ! Au pire une petite chirurgie de rien du tout ! » Car bien souvent à mon âge quand on a été exposée au papillomavirus, il est quasiment impossible d’avoir de graves lésions…
Rendez-vous pris la semaine qui suit…
Pendant la colposcopie, le médecin est optimiste, m’explique qu’il fait des biopsies, mais limite pour se donner bonne conscience ! Parce qu’il n’a rien vu, rien d’alarmant ! Pas de lésions apparentes.

« Vous êtes jeune, il ne faut pas s’inquiéter » ! Encore une fois, ok !

Tout a basculé 15 jours plus tard… Coup de téléphone, vers 10h, « Mme L..g, il faudrait venir cet après-midi, vous allez rencontrer la chirurgienne… » Ah ok… Et ? « Bah ce n’est pas ce à quoi nous nous attendions, mais nous vous expliquerons… »
Pas franchement le choix hein !
La chirurgienne m’a expliqué de façon très douce ce à quoi je m’attendais, c’est un cancer ! Un tout petit truc de rien du tout en devenir ! Il est bien caché, prêt à se développer ! Les solutions ? L’ablation ! Partielle ou totale… J’ai choisi la totale, j’ai eu de la chance une fois, je n’en aurais peut-être pas deux.

J’ai été opérée le 16 octobre 2018, une opération longue et douloureuse, bien plus que je me l’étais imaginé…
À mon réveil, le médecin de la biopsie est passé me voir pour me dire que j’avais eu beaucoup de chance. Il aurait été possible de passer à côté de ce cancer tellement il était petit et mal placé ! Mais l’opération s’est bien déroulée.
Après deux jours d’hôpital, je suis de retour à la maison, la douleur est tellement intense que j’ai l’impression que cela ne cessera jamais…
Quinze jours après, je vais mieux, je suis fatiguée, mais je suis là ! J’attends les résultats d’analyse, mais je suis optimiste et bien déterminée à vous raconter mon histoire pour vous rappeler :

« ET TOI, IL DATE DE QUAND TON DERNIER FROTTIS ? »

Si vous avez eu la patience de lire jusqu’au bout, si vous êtes une femme, et bien je vous pose la question. Si vous êtes un homme, partagez, qui sait, cela pourra peut-être sauver une femme qui vous est proche. Ps : Si je vous partage la photo de mes cicatrices, c’est avant tout pour vous faire réfléchir ! IL DATE DE QUAND TON DERNIER EXAMEN ??? #onvaluicasserlagueuleacecancer »

J’espère que son histoire permettra à d’autres de prendre conscience que ce sont des rendez-vous importants et qu’il ne faut pas les remettre au lendemain. Non ça n’arrive pas qu’aux autres. j’espère aussi que son histoire se terminera merveilleusement bien.

Une fois par an, prenez rendez-vous avec vous-même, faites un check-up et prenez soin de vous !!!

Insistez auprès de vos amies, de votre famille pour qu’elles en fassent de même ! Vous connaissez le dicton, « mieux vaut prévenir que guérir ».

Et dites-moi dans les commentaires «Et toi, il date de quand ton dernier frottis ? », chaque commentaire lui sera transmis afin qu’elle sache qu’elle a eu raison de publier ce message et cette photo très intime.

Petite précision, j’ai volontairement supprimé le nom de cette jeune femme sur sa demande, mais ça reste SON HISTOIRE, elle m’a autorisé à la publié. De nombreuses femmes qui se sont approprié son histoire par copier/coller sur Facebook ou sur des blogs pour le buzz. On en a longuement discuté toutes les deux, elle ne peut pas passer son temps à poursuivre ce genre de personnes donc merci de ne pas reprendre ce message à moins de me demander l’autorisation, afin que je puisse lui demander, elle vous contactera si elle le souhaite !

Carine David
vivre.plus.sainement@gmail.com
3 Commentaires
  • Nath nutri-momes
    Répondre

    Merci beaucoup pour ce témoignage.
    En effet, beaucoup de femmes laissent passer trop de temps avant un contrôle.

    Malheureusement, en Belgique, on nous rembourse un dépistage tous les 3 ans, « parce que, à cette fréquence, ça suffit largement ». J’en doute… Mais le pays fait des économies comme ça j’imagine…

    • Carine
      Répondre

      En France, je ne suis pas totalement remboursé malgré une bonne mutuelle. Selon mes sources, un frottis effectué tous les 3 ans (entre 25 et 65 ans) permettrais d’éviter ce type de cancer, je pense que la Belgique s’est fié à ce genre de discours, je ne pense pas que ce soit pour faire des économies, elle y perdrait trop en soignant les cancers (enfin je pense). Le principal c’est de le faire tous les 3 ans c’est vraiment très important et surtout n’hésite pas à en parler autour de toi !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.