ARTICLE JOUR 3.4.5.6/66 – JOURNÉE DU 28/11 au 01/12/2018

BurnOut

ARTICLE JOUR 3.4.5.6/66 – JOURNÉE DU 28/11 au 01/12/2018

Si tu n’as pas entendu parlé du défi clique-ici et rejoins nous sur le groupe facebook éphémère. Tout est expliqué dans cet article.

Pas très inspirée ces jours-ci, j’ai eu un méga torticolis jeudi, étonnement je l’ai bien géré et ça n’a pas gâché ma journée. Par contre, j’ai eu un truc « méga compliqué » à gérer (j’en ai parlé sur le groupe), maintenant que c’est réglé, j’ai pris la décision de faire un article groupé. Je pense que mon inspiration est bloquée par le « stress » et par le fait de n’avoir pas publié ces 4 derniers jours. J’ai aussi pris le temps de m’écouter et je préfère écrire le matin plutôt que le soir, à la va-vite avant ma méditation, du coup je te posterais les articles le jour suivant (soit lundi pour le dimanche par ex…).

J’espère que le défi se passe bien pour toi, jusqu’ici j’ai tenu toutes les méditations et je me sens fière de moi, surtout que le soir, je fais souvent 10 ou 20 minutes. Le matin, je n’arrive pas à faire plus de 5 min, il faudrait que j’essaye, mais j’ai du mal à tenir en place. J’ai tellement de choses à gérer avec le groupe et le reste. Je suis vraiment contente qu’on soit autant, mais je ne m’étais pas préparée et je me suis sentie un peu submergée. Par contre, je reçois des mp tout choupinou de personne qui n’ose pas posté sur le groupe et qui préfère papoter discrètement, j’apprécie beaucoup, ce sont des instants présents très riches. N’hésite pas si tu as des questions ou des suggestions, ça m’aidera beaucoup !

Aujourd’hui je te parle du moment présent. Après un burn-out fin 2016, j’ai dû apprendre à vivre ce moment présent, j’avais la tête dans le guidon et j’avais tendance à oublier le reste, même les moments en famille il m’arrivait de penser au boulot et de ne pas être présente à 100%. Non ça n’arrive pas qu’aux autres, j’ai été très surprise et surtout très décontenancer quand ça m’est arrivé, mais surtout je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre soin de « moi ». J’avais déjà de bonnes habitudes (maquillage, soin du corps, cheveux…), je fais même mon adoucissant maison (il est simple et super facile et surtout très économique), mais je ne prenais pas soin de « mon moi profond ». J’ai mis du temps avant d’arriver à penser à moi et à vivre ces instants présents, mais depuis « c’est que du bonheur ». Oui ce burn-out à été un cadeau pour moi et tant pis s’il m’arrive exceptionnellement de ne pas tenir un délai, le plus drôle, c’est que si le client est très indulgent dans ces cas-là, moi par contre, je le vis encore mal quand je dépasse une deadline, donc il faut que j’apprenne à relativiser, un peu comme je le fais avec cet article groupé aujourd’hui d’ailleurs.

J’aime bien te laisser une petite vidéo sur le thème de l’article si j’en ai une qui s’y prête, bien entendu, je te présente Ariane, elle a 36 ans, elle a eu plusieurs vies, il y a 6 ans elle a fait un burn-out, mais elle te racontera ça mieux que moi, ça dure 13 minutes, si tu manques de temps écoute au moins quelques minutes à partir de 2:37 min.

Carine David
vivre.plus.sainement@gmail.com
Pas de commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.