Article jour 19/66 – Journée du 14/12/2018

lotus méditation

Article jour 19/66 – Journée du 14/12/2018

Oui je sais, j’ai un peu honte… #mêmepôvrai, je suis super zen, merci, les méditations de 20 à 30 minutes, c’est plus constructif que de faire un article, à l’arrache, par jour. J’ai vraiment été très occupée, cette fois ce n’est pas un manque d’inspiration. C’est simplement un manque de temps et un besoin de te laisser gérer un peu seule.

Quand j’ai découvert qu’on était 54 au départ du défi, « j’ai pris peur », j’ai une facilité déconcertante à me mettre la pression pour aider les autres, alors je me suis promis de me faire passer en 1er quoiqu’il arrive. J’ai eu du mal à résister à ces sirènes, j’ai eu 4 demandes en MP, dont 2 très insistantes (de façon bienveillante). Ces deux très jeunes femmes se connaissent et m’ont expliqué qu’elles n’y connaissent rien en méditation et que mes articles une fois par jour les poussaient à tenir leur objectif méditation.

Au début, j’ai pensé, « remet-toi vite à l’écriture, fais-en ta priorité, elles ont besoin de toi », puis je me suis posée et je me suis dit « quelle arrogance ma fille », ne tombe pas dans le cercle vicieux « sauveur/victime ». J’ai pris le temps de méditer, de réfléchir et d’écouter mon intuition et là une troisième personne m’a annoncé qu’elle préférait arrêter le défi parce que je n’étais pas régulière dans les articles et qu’elle ne faisait pas partie du groupe. Alors je l’ai remerciée d’avoir essayé, je lui ai dit que ce n’était peut-être pas son moment, mais que j’étais disponible si elle souhaitait s’y remettre et qu’elle avait besoin de conseil, j’aurais pu essayer de la retenir, mais ça aurait été une perte de temps et d’énergie pour moi et ça aurait été contreproductif pour elle qui n’avait pas « assez » envie de méditer.

À la suite de ça, j’ai volontairement fait une pause de 14 jours (2 fois 7 jours), parce que mes articles et ma présence sur le groupe doivent être une source de motivation « supplémentaire », ils ne doivent pas être ton seul pilier pour réussir ce défi. En effet, si c’est la seule motivation que tu as pour méditer 2 fois 5 minutes par jour, alors il vaut mieux que tu arrêtes le défi maintenant, car selon moi, tu n’arriveras pas à installer cette bonne habitude dans ta vie par la suite, du moins pas de façon régulière. Tu peux toutefois continuer avec nous de manière irrégulière, mais sans les effets positifs de la pratique. Je sais de quoi je parle ça fait 5 ans que je pratique de façon totalement irrégulière.

Quelques motivations pour te dépasser, déjà sache que les 30 premiers jours sont décisifs, il faut tenir coûte que coûte, même si c’est dur, inconfortable, désagréable, horrible, il faut tenir, après c’est de plus en plus facile, jusqu’à devenir une habitude comme se laver les dents matin et soir.

Disclaimer : selon moi, la méditation ne remplace pas un traitement médical, une jeune femme atteinte de l’endométriose souhaiterait méditer pour remplacer ses médicaments, selon l’avis d’un « Maître Yogi » qu’elle à rencontrer sur le NET. Je lui souhaite que ça l’aide à diminuer ses douleurs, mais ce n’est pas la réponse « magique » à tous les mots de la planète. Celui qui prône ce genre de chose est (toujours selon moi) un peu arrogant, et surtout, sans le savoir il met en danger les personnes qui décident de stopper un traitement sans avis médical. Sois à l’écoute de tes impressions (intuitions), ne te laisse jamais guider par personne d’autre que toi ou ton équipe médicale et surtout n’arrête jamais un traitement sans un protocole et un suivi précis.

« Maître Yogi » est un terme que l’on acquière sous condition, n’importe quel yogi ne peut pas se proclamer « Maitre Yogi ». Ils sont en majorité très bon et très bienveillant, mais il subsiste dans le développement personnel quelques « charlatans » qui avilisse le travail des vrais professionnels et qui ont une tendance plus sectaire, soyez toujours méfiants au début et demandez des preuves, clique-ici pour en savoir plus.

La méditation :

  • Deviens agréable (moi qui suis très cartésienne je ne pensais pas avoir ce discours)
  • Est une discipline, c’est facile à faire quand tu es heureux et que tout va bien, mais ça devient délicat quand tu rencontres un (ou plusieurs) problème à résoudre, c’est là qu’il faut se forcer à méditer parce que tu trouveras plus facilement les clés à tes problèmes.
  • À un grand pouvoir sur la concentration (sur la mienne en tout cas)
  • Permets d’apprendre à mieux se connaitre (ça m’a aidé pourtant je n’y croyais pas)
  • Est agréable, plus on pratique, plus on ressent le besoin de pratiquer (oui oui, c’est une cartésienne qui vous parle)
  • Développe ton intuition, permets-toi de la suivre plus souvent, elle est bonne dans la majorité des cas, sauf si elle te dit d’écouter « Maître Yogi » qui te dit que la méditation remplace la médication.

Namasté

Carine David
vivre.plus.sainement@gmail.com
2 Commentaires
  • Melodie
    Répondre

    La méditation ! Une pratique essentielle dans ma vie. Cela permet de poser mes intentions de la journée ou de ralentir quelques minutes dans une journée à 300km/h

    • Carine
      Répondre

      Je n’en suis pas encore là, je dois encore me forcer pour garder le rythme mais je ne désespère pas !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.